News
Staff
Chat


L'auteur
Bibliographie
L'ESRA
Les 168 articles


Liste des articles
Ajout d'un article
Conseil


Site officiel
Liens
Nos bannières


Wallpapers
Blinkies
Thélème

En 1532, François Rabelais proposait sa propre vision de la cité utopique idéale. C'est l'abbaye de Thélème décrite dans Gargantua. Pas de gouvernement, car Rabelais pense : « Comment pourrait-on gouverner autrui alors qu'on ne sait pas soi-même se gouverner ? » Et comme il n'y a pas de gouvernement, les Thélémites agissent « selon leur bon vouloir ». L'efficacité de l'abbaye de Thélème provient de la sélection de ses habitants. N'y sont acceptés que des hommes et des femmes bien nés, libres d'esprit, instruits, vertueux, beaux et « bien natures ». On y entre à 10 ans pour les femmes et à 12 ans pour les hommes.
Dans la journée, chacun fait ce qu'il veut, travaille si cela lui chante et sinon se repose, boit, s'amuse, fait l'amour. Il n'y a pas d'horloge, ce qui évite toute notion de temps qui passe. On se réveille, on mange quand on veut. L'agitation, la violence, les querelles sont bannies. Des domestiques et des artisans, installés à l'extérieur de la cité, sont chargés des travaux pénibles.
L'abbaye est construite près de la Loire, dans la forêt de Port-Huault. Elle comprend 9 332 chambres. Pas d'enceinte car « les murailles entretiennent les conspirations ». Le tout constitue un château, avec six tours rondes de soixante pas de diamètre. Chaque bâtiment est haut de six étages. Un tout-à-l'égout débouche dans le fleuve. Beaucoup de bibliothèques, une fontaine au centre et un parc enrichi d'un labyrinthe.
Rabelais n'est pas dupe. Il prévoit que sa cité idéale sera forcément détruite un jour pour des broutilles, par la démagogie, les doctrines absurdes et la discorde.

<<<< Retour à la liste


© 2003-2004 Lha & B.Werber All rights reserved